29.
04

7. Et si nous faisions le point sur l’intelligence collective ?

7. Et si nous faisions le point sur l’intelligence collective ?

En 1994, le philosophe Pierre Lévy, décrit l’intelligence collective comme « une intelligence partout distribuée, sans cesse valorisée, coordonnée en temps réel, qui aboutit à une mobilisation effective des compétences ».

De quoi parlons nous, quand nous évoquons l’intelligence collective ?

Tout d’abord, il est important de noter que l’intelligence collective est très répandue dans le monde animal ! En effet, ces animaux partent d’un objectif commun pour aller encore plus loin.

Avant d’évoquer ses caractéristiques, définissons le terme !

° L’intelligence se définit comme un “Ensemble des fonctions mentales ayant pour objet la connaissance conceptuelle et rationnelle. L’aptitude d’un être humain à s’adapter à une situation, à choisir des moyens d’action en fonction des circonstances” – Larousse.

° Collectif / Collective se définit d’après ce même dictionnaire par “Qui est le fait de plusieurs personnes, Qui concerne toutes les personnes d’un groupe déterminé”.

On peut en déduite que l’intelligence collective est la capacité d’un groupe à faire converger intelligence et connaissances pour avancer vers un objectif commun.

Toutefois, il n’est pas nécessaire d’y avoir recours dans certains contextes, prenons un exemple :

Au sein d’une entreprise, il est fréquent d’être témoin de désaccords lors des prises de décisions. Certaines sont difficiles à mettre en place tant sur la gestion que sur le plan managériale. L’intérêt d’utiliser cette méthode est de mettre en avant l’opinion de chaque collaborateur et ainsi développer le sentiment d’appartenance. L’intelligence collective est une méthode demandant aux managers d’adapter leur style de management.

En effet, les outils mis en oeuvre par cette approche, permettent de revisiter certaines pratiques, postures et croyances. Dès lors que le manager acquiert des compétences spécifiques pour mettre en place l’intelligence collective au sein de ses équipes, il prend la posture de facilitateur.

Qu’est-ce qu’un facilitateur ou une facilitatrice ?

Le facilitateur vise à améliorer le fonctionnement du groupe. Il met en place un processus collaboratif pour atteindre des objectifs spécifiques.

Ses missions :

–        Cadrer un groupe

–        Rester focus sur l’objectif fixé pour les collaborateurs

–        Assurer la compréhension du sujet et du respect entre les participants

–        Respecter le temps déterminé en amont pour l’atteinte de l’objectif

En d’autres termes, une méthode source de synergies pour aboutir à une décision finale en réponse à une problématique.

Le “process” du facilitateur est de :

–        Comprendre la problématique globale

–        Définir l’objectif

–        Cadrer 

–        Livrer un livrable 

Durant un processus de facilitation, il y a à minima trois phases :

–        La divergence : chaque collaborateur émet ses idées afin qu’il y ait de nombreuses solutions possibles.

–        L’émergence : les idées émises auparavant s’associent pour faire émerger de nouvelles idées. Cette phase permet aux collaborateurs de se détacher progressivement de leurs idées individuelles.

–        La convergence : les idées se rapprochent et tendent à un même résultat. Cette étape permet des discussions autour des divergences de point de vue, pour bonifier les solutions produites.

👉🏼 Ces 3 phases permettent d’éviter l’influence de certains collaborateurs, et de garder une dynamique de groupe à des fins de productivité, etc.

Le Team Learning, complémentaire aux ateliers d’intelligence collective…

Lors d’un précédent article, nous avions abordé ce qu’était le team learning. Effectivement, Hatch Event, agence d’événementiel à Angers, crée des activités team learning où l’intelligence collective et émotionnelle sont mobilisées.

Lintelligence émotionnelle est inévitablement en adéquation avec l’intelligence collective. Elle permet de créer des relations sécurisées qui permettent de générer une meilleure intelligence collective.  Être conscient de ce qui se passe à l’intérieur de soi, mais également des autres, permet d’adapter son comportement en conséquence. Le développement émotionnel permet donc une meilleure communication et un meilleur échange.

Vous souhaitez découvrir nos team learning ? C’est par ici

  • Faciliter les motivations cognitives (encore un peu de patience il est en cours de rédaction)
  • En Scène
  • Ecologie (encore un peu de patience il est en cours de rédaction)

.

.

.

📄 Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Hatch Event est une agence d’événementiel à Angers, pour de plus amples renseignements sur nos prestations à destination des entreprises, elles sont consultables ici